Carrefour Jouaust

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
Carrefour Jouaux. Carte postale Le Déley (ELD 37). Coll. YRG et AmR 44Z1133

Le carrefour Jouaust se situe dans le quartier 1 : Centre entre le canal d’Ille-et-Rance à l'ouest et la place du Bas des Lices à l'est. Ce carrefour est déjà cité sur des documents du XVème siècle.

Paul Banéat ajoute quelques précisions sur le carrefour dans son ouvrage Le Vieux Rennes publié en 1911[1]: « Avant le percement du canal d’Ille-et-Rance en 1832, la rue du Bourg-l’Evêque commençait à la rencontre du carrefour Jouaust avec la rue Salle-Verte, actuellement rue Nantaise. Désormais, le carrefour se situe à l’est du canal, à l’intersection du boulevard de Chézy et du Quai Saint-Cast. L’îlot actuel du carrefour Jouaust est bordé à l’ouest par le boulevard de Chézy, au nord par la rue du Louis d’Or, à l’est par la rue de Juillet et la rue Saint-Louis, au sud par le carrefour Jouaust et la place du Bas-des-Lices. Dans les années 1970, l’îlot sud de la rue du carrefour Jouaust était délimité au sud par la place du Bas des Lices, à l’est par la rue de Juillet et la rue Saint-Louis, au nord et à l’ouest par le carrefour Jouaust. L’îlot nord et nord-ouest était délimité à l’ouest par le boulevard de Chézy, à l’est par la rue de Dinan, au nord par la rue du Louis d’Or et au sud par la rue du carrefour Jouaust. Avant le percement de la rue du Louis d’Or, cet îlot avait pour limite la rue d’Echange au nord. »

Cette voie, ainsi appelée depuis le XVème siècle, doit son nom à des propriétaires fonciers bourgeois du quartier nommés Jouaust.

« Si, à l'époque romaine, l'animation dut être à peu près la même sur les différentes voies qui rayonnaient autour de Rennes, pendant tout le moyen âge, la circulation routière fut beaucoup plus intense à l'ouest qu'à l'est de la ville. Les échanges de Rennes se faisaient alors davantage avec la Bretagne qu'avec la France, vers Brest que vers Paris. C'était par la rue Basse, la rue du Bourg-l'Evêque et la rue Chicogné que partaient et qu'arrivaient au carrefour Jouaust, les fonctionnaires ducaux allant exécuter des ordres ou venant rendre des comptes, les voyageurs et les marchands de Basse-Bretagne, ceux aussi qui débarquaient dans les nombreux ports du littoral septentrional ou du littoral méridional de la péninsule armoricaine. »

— Anne Lombard-Jourdan
Origine : Rennes carrefour routier, MSHAB, XXX, 1950, p. 85. • Recueilli par Manu35 • 2020licence

A noter que la façade principale de l'église Saint-Étienne donne sur le carrefour Jouaust.

Mgr Brossay-Saint-Marc s'inquiète de la surconsommation de cidre des rennais : « Nous pourrions citer certaines rues dans notre ville de Rennes où il y a à peu près autant de cabarets que de maisons. » Ce qui n’est pas tout à fait faux. En effet, au carrefour Jouaust par exemple, on relève un certain Bricault, cabaretier (nom donné à une personne qui servait du vin au détail et donnait à manger contre de l'argent) au n°1, puis l’Hôtel des Quatre-Bœufs au n°3, ensuite le cabaretier Renou au n°5, la veuve Chérel, cabaretière au n°9, un barbier au n°11, puis à nouveau un cabaretier nommé Panaget au n°13, et enfin le débit Grosset au n°15[2].

Sur la carte

Chargement de la carte...

Note et références

  1. Extrait du site de Chmura Sophie, "Images, représentations et patrimoine de Rennes" - http://patrimoine2rennes.monsite-orange.fr/page-5404d1a0794ed.html
  2. Archives de Rennes, document sur les encaveurs : http://www.archives.rennes.fr/fileadmin/archives/documents/histoire_de_Rennes/et_encore/encaveurs/Les_encaveurs.pdf


Galerie cartes postales


Toutes les cartes de la Collection YRG avec l'Index cartes postales ou le mot clé YRG dans le moteur de recherche de WikiRennes.

Pour déambuler dans les rues de Rennes, son histoire et la collection, cliquer ici 409

.