Anciens étudiants CFTTR

From WikiRennes
Jump to: navigation, search
Logo du CFTTR.

Le CFTTR a recueilli les témoignages de nombreux anciens étudiants, des promotions 2010 à 2019.

Parcours Traduction technique

  • Témoignage de Clara MISSET

Actuellement traductrice indépendante, Clara a obtenu son Master en 2017. Elle cite les points forts de la formation :

"La pratique réelle de la traduction (Tradutech, traduction bénévole), la découverte de plusieurs spécialisations, la formation à memoQ et Trados, la place accordée aux deux stages, la rencontre avec de différents intervenants et l'organisation de conférences tout au long de la formation...".

  • Témoignage de Tanguy FAUCHIER

Diplômé en 2016 et actuellement Expert en technologies de la localisation, Tanguy énumère plusieurs points forts de la formation :

"Les principaux points forts apportés par la formation sont pour moi :

- De très bonnes connaissances en technologies de la traduction: présentation d'un grand nombre de logiciels, possibilité de voir différents points de vue sur les logiciels (côté traducteur, côté informatique, côté rédacteur technique), approfondissement de l'utilisation de certain logiciels

- Une très bonne maîtrise de la gestion de projets (notamment grâce à Tradutech) qui correspond vraiment à la réalité du terrain et qui permet de comprendre toutes les étapes d'un processus de traduction en simulant tous les acteurs de la chaîne: partir du document initial -> faire la demande -> accepter la demande --> gérer la demande --> en faire la traduction --> assurer le bon suivi du projet --> faire la mise en page --> livrer la traduction --> faire du retour sur le travail effectué, etc.

- Une expertise en traduction et en post-edition (d'ailleurs très à la mode à l'heure actuelle), notamment grâce à une méthode de travail basée sur la recherche de sources fiables afin de rapidement devenir opérationnel dans le domaine du document."


Parcours Rédaction technique

  • Témoignage d'Arthur CHEVALLIER-LETORT

Diplômé en 2019, Arthur travaille aujourd'hui en tant que Junior Technical Writer dans une entreprise située en Suisse.

"Pour ma part, le Master m'a plutôt bien préparé au métier de rédacteur technique que j'exerce aujourd'hui notamment grâce aux cours sur la découverte des logiciels comme MadCap Flare et sur la rédaction du contenu. Cela dit, le métier de rédacteur technique me semble différent en fonction de l'entreprise avec laquelle on travaille. Les méthodes de gestion des documents techniques varient en fonction des outils utilisés par le rédacteur, les besoins en documentation de l'entreprise et de la complexité du produit. Le contenu de la formation ainsi que son approche professionnalisante est un réel avantage pour décrocher un premier emploi. Dans mon cas, c'est la diversité des apprentissages que j'ai pu suivre pendant ces deux années qui m'ont permis d'obtenir le poste que j'ai aujourd'hui. En effet j'effectue aussi bien des tâches de traduction d'option de logiciel et de gestion de projets de traduction (quand il faut externaliser les trads), gestion des release notes de Hotfix, des nouvelles versions, rédaction d'articles de configuration pour les consultants, etc... Comme pour tout métier, il faut aussi se dire que l'apprentissage vient en le pratiquant et surtout en apprenant des gens avec qui on travaille."

  • Témoignage de Clémence REUX

Diplômée en 2008, Clémence est aujourd'hui rédactrice technique au Canada.

"Le CFTTR m'a beaucoup apporté. C'est une formation enrichissante qui force les étudiants à travailler ensemble malgré leurs différences. La collaboration qui en résulte amène un esprit d'équipe unique au sein d'un cursus universitaire d'ordinaire axé sur le travail individuel. C'est une merveilleuse préparation à la vie active."